Comment soulager un canal carpien, anti-douleur en 2022 ? – Theratex

Le traitement du syndrome du canal carpien doit d’abord s’attaquer à la cause des symptômes, tels qu’une blessure ou une arthrite.
Le premier symptôme est une sensation de picotement, une sensation de picotement dans le pouce, l’index et le majeur, parfois accompagnée d’une diminution de la force musculaire du poignet et de la main affectée
Dans les cas les plus graves, le développement de la pression peut entraîner une paralysie de la main et un syndrome du canal carpien.
Le mécanisme physiopathologique est dû à une inflammation des ligaments situés sur la face avant du poignet et à la compression des vaisseaux sanguins, des muscles et du nerf médian.

Comment traiter et soulager le syndrome du canal carpien  ?

La prise de pilules contraceptives et de médicaments anti-thyroïdiens peut favoriser l’apparition du syndrome du canal carpien.
Les attelles sont à  essayer pour soulager la douleur.
Dans certains cas, envisagez une intervention chirurgicale.
La mésothérapie est injectée dans le canal carpien en raison de son puissant effet anti-inflammatoire et réduit la pression dans le canal pendant plusieurs semaines.
La partie avant du poignet peut provoquer des picotements ou des douleurs, ce qui est très bénéfique pour le syndrome du canal carpien.
La fréquence du syndrome du canal carpien augmente avec l’âge et atteint un pic vers l’âge de 50 ans.
Le syndrome du canal carpien peut ralentir l’influx nerveux.
La goutte et les kystes cardiaques au niveau de l’articulation du poignet favorisent également cette pathologie.
Certaines professions sont exposées au développement du syndrome du canal carpien.
Appliquer de la glace sur la zone douloureuse plusieurs fois par jour pendant dix minutes est un médicament analgésique : à des stades très élevés, une paralysie de la main peut survenir.
Il est recommandé de ne pas attendre trop longtemps pour effectuer cette opération.
Les analgésiques peuvent soulager un peu la douleur, mais seulement dans le cas d’un traitement symptomatique, en cas de douleur intense ou persistante, une infiltration de corticostéroïdes peut être envisagée.
Le nombre d’infiltrations est limité à 3 fois, notamment en raison des effets indésirables de l’affaiblissement du tendon.
Il est recommandé que la chirurgie comporte un risque de récidive lorsque la douleur persiste après des mois de traitement et d’activités professionnelles.
Les femmes enceintes ou préménopausées sont particulièrement sensibles à ce syndrome.

Mitaine antidouleurs fibranovahttps://theratex.fr/product/mitaine-anti-douleurs-pouce-poignet-fibranova-theratex/

Related posts

CONTACTEZ-NOUS

THERATEX TOUJOURS A VOS COTES

06 70 43 33 21 - 06 70 43 53 33
theratex@outlook.fr
Theratex
15 rue de Hélène boucher, 69680 Chassieu, France.